Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Floyd Glacyalski

Fluide (très) Glacial

Mi-septembre, Eric Deup, chroniqueur à Fluide Glacial, le magazine d'Umour et de Bandessinées créé en 1975 par Gotlib, reçoit un courrier émanant de la direction du journal et signé Louis Delas : "Je dois vous informer que nous sommes amenés à envisager à votre égard une mesure de licenciement. FLUIDE GLACIAL, umour & bandessinées."

Immédiatement, un groupe de soutien au journaliste "Sauvons Deup (et l'Umour) !!!" se crée en réaction.

Aujourd'hui, Deup, après un avertissement, s'est vu confié à nouveau la page qu'il tenait dans le magazine.

Il n'en reste pas moins que le nouveau rédacteur-en-chef, Christophe Goffette, à l'origine de la tentative d'éviction du chroniqueur, fait, depuis son arrivée, main-basse sur le journal, s'y réservant plusieurs pages signées de son nom ou de pseudos et y introduisant ses petits copains au talent plus que discutable.

Archives

18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 16:55

On ne peut pas pas dire que la mobilisation des auteurs de Fluide Glacial en faveur de leurs collègues menacés d'être expulsés du journal soit massive.

Elle semble même plutôt tiédasse. A part la lettre envoyée par quelques-uns à Delas, on ne peut pas dire qu'on ait beaucoup entendu les auteurs de Fluide s'exprimer.

Les auteurs de Fluide sont, je suppose, comme tous les artistes habitués à travailler dans la solitude de leur atelier ou de leur bureau, un peu individualistes.

L'esprit de corps, le groupe, ça ne doit pas être dans leur nature première.

 

Pourtant, il y a parmi eux au moins un ancien qui a connu Pilote. Même s'il n'en faisait pas encore partie, faut-il lui rappeler que, lors de mai 68, le journal n'a pas paru durant 3 semaines.

C'est à lui qu'on demandera de dessiner la dernière couverture de Fluide ?

Il y a aussi un auteur qui fut député européen des Verts. Il devrait être habitué à mener des luttes.

 

Alors, toutes ces petites vidéos de gens joyeux trinquant, entonnant la chansonnette lors du repas de bouclage, le "gros tas de chouettes copains" (comme aurait dit Goscinny), tout ça ne serait que de la mise-en-scène, du pipeau ?

 

Car toute cette bande joyeuse, lorsque quelques-uns d'entre eux sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité par le couple Delas-Goffette, fait profil bas, chacun craignant pour son propre sort ou s'en fichant comme de l'An Quarante parce qu'à l'abri.

 

Savez-vous, chers Auteurs de Fluide, que vous êtes admirés par des lecteurs pour qui vous êtes, selon le cas, des Dieux, des demi-Dieux, des Modèles  ou comme faisant presque partie de leur Famille ?

 

Alors, il faudrait peut-être prendre conscience que vous êtes un tout, que vous pouvez former un bloc pour protester contre la ligne éditoriale de Goffette, ce mec lourdingue et prétentieux qui est loin d'avoir votre talent et qui pourtant décide pour vous.

 

Certains d'entre vous sont intouchables, parce que rentables.

C'est à ceux-ci de faire en sorte de protéger ceux qui sont menacés.

Sortez de cette torpeur, en tout cas apparente aux yeux des lecteurs.

Posez vos plumes ou vos pinceaux, livrez des pages planches, faites la grève du bouclage...

Faites ce que vous voulez, mais faites quelque chose.

Et faites ce que vous savez faire le mieux : exprimez-vous !!!

Sinon, vous allez décevoir plus d'un de vos admirateurs.

 

Et pendant ce temps, les lecteurs agissent :

http://www.petitionenligne.fr/petition/sauvons-fluide-glacial-et-lumour/1945

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Floyd Glacyalski - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jacques-Yves Calvinus 28/02/2012 15:54

(J'aurais du commencé la lecture des articles de ce blog par celui ci en fait! Je suis trop spontané et désordonné à la fois)

C'est bien partout pareil, on a ses opinions mais ça reste des opinions...!
La peur est souvent la plus forte et les cons finissent par gagner et "s'acoquinner" les peurreux qui les ont laissé faire. Pourtant, il y en a parmi la clique des taiseux qui n'ont plus grand
chose à perdre... Pourquoi ne s'expriment ils pas ces cons? Je suis très déçu par cet état de faits. On se fait des idée sur les gens, on idéalise les écrivains et dessinateurs et voila, on oublie
la nature humaine...
Beurck, ça fait peur (surtout dans la perspective que j'agirais peut être pareil, allez savoir...).
Ya pas des tonnes de commentaires sur ce blog on dirait. Ou sont les lecteurs???
Bon j'espère que ça va s'arranger, que CG va se tirrer très loin, que le PDG va retrouver le bon sens et éviter de couler plus profond son entreprise...
Aller Deup, dis moi que ça va s'arranger!
Tiens le coups.