Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Floyd Glacyalski

Fluide (très) Glacial

Mi-septembre, Eric Deup, chroniqueur à Fluide Glacial, le magazine d'Umour et de Bandessinées créé en 1975 par Gotlib, reçoit un courrier émanant de la direction du journal et signé Louis Delas : "Je dois vous informer que nous sommes amenés à envisager à votre égard une mesure de licenciement. FLUIDE GLACIAL, umour & bandessinées."

Immédiatement, un groupe de soutien au journaliste "Sauvons Deup (et l'Umour) !!!" se crée en réaction.

Aujourd'hui, Deup, après un avertissement, s'est vu confié à nouveau la page qu'il tenait dans le magazine.

Il n'en reste pas moins que le nouveau rédacteur-en-chef, Christophe Goffette, à l'origine de la tentative d'éviction du chroniqueur, fait, depuis son arrivée, main-basse sur le journal, s'y réservant plusieurs pages signées de son nom ou de pseudos et y introduisant ses petits copains au talent plus que discutable.

Archives

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 15:48

Voilà, c'est fait. Le couple Delas/Goffette est passé à l'acte en virant Eric Deup de Fluide Glacial sous un prétexte plus que discutable. Mais, apparemment, la discussion n'est pas le point fort du duo.
Ci-dessous, la lettre de licenciement reçue par l'intéressé :

 

 

Fluide Deup LettreLicenciement01b

 

Fluide Deup LettreLicenciement02

Partager cet article

Repost 0
Published by Floyd Glacyalski - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Jacques-Yves Calvinus 28/02/2012 15:15

Reviens Deup ! Je t’aime, j’aime ton humeur détestable et ton humour tout aussi pourri (mais imparable). Tu fleures bon la décadence et la douce glissade vers l’absurde et la dérision la plus
nihiliste et nauséabonde dans la-quelle je jouis à me vautrer, sans la moindre pudeur ni retenue, telles la bactérie ravageuse dans la fosse à lisier qu’est notre belle société. C’est très simple :
Si tu quittes Fluide, Je le quitte aussi et ne renouvelle pas mon abonnement ! Reviens putain... T’as des potes non ? Tu bosses pas tout seul à Fluide... Y’a du pain sur la planche, faut remettre
le navire à flot. Vive Toi !