Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Floyd Glacyalski

Fluide (très) Glacial

Mi-septembre, Eric Deup, chroniqueur à Fluide Glacial, le magazine d'Umour et de Bandessinées créé en 1975 par Gotlib, reçoit un courrier émanant de la direction du journal et signé Louis Delas : "Je dois vous informer que nous sommes amenés à envisager à votre égard une mesure de licenciement. FLUIDE GLACIAL, umour & bandessinées."

Immédiatement, un groupe de soutien au journaliste "Sauvons Deup (et l'Umour) !!!" se crée en réaction.

Aujourd'hui, Deup, après un avertissement, s'est vu confié à nouveau la page qu'il tenait dans le magazine.

Il n'en reste pas moins que le nouveau rédacteur-en-chef, Christophe Goffette, à l'origine de la tentative d'éviction du chroniqueur, fait, depuis son arrivée, main-basse sur le journal, s'y réservant plusieurs pages signées de son nom ou de pseudos et y introduisant ses petits copains au talent plus que discutable.

Archives

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 15:57

L'édito de Goffette pour le numéro 428 de Fluide Glacial. Chacun se fera son avis, mais si quelqu'un parvient à lire ça dans son intégralité qu'il me fasse signe...

 

FG428 Edito

Repost 0
Published by Floyd Glacyalski - dans Le rédac-chef
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:19

C'est vrai que dans la 2ème photo, il a placé la barre assez haut...

 

Goffette01.jpeg

 

Goffette02.jpeg

 

 

Repost 0
Published by Floyd Glacyalski - dans Le rédac-chef
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 08:23

Le lecteur attentif aura remarqué qu’en ce qui concerne les pages de rédactionnel de Fluide glacial, figure dans le titre de chacune d’elles une caricature de l’auteur. Même sous la caricature d’Hannibal Lecteur, on reconnait Frémion.
Sur toutes ces pages… sauf sur celles de “Le mot de la fin”, de “Go, rock yourself, go !!!” et sur celle de la nouvelle rubrique cinéma “La filmo de Nanar Joe”.
On sait que la première que je cite est signée Goffette, que les secondes, signées Bester, sont aussi l’oeuvre de Goffette écrivant sous pseudo. Il y a donc fort à parier que la troisième, signée “Nanar Joe”, soit également de son cru.

En attendant un démenti ou confirmation...

Repost 0
Published by Floyd Glacyalski - dans Le rédac-chef
commenter cet article